15 janvier 2010

Philippe Decourroux - Les filles de l'Est

Une chanson pour dénoncer la traite des êtres humains. Il faut que le monde sache...


Elles rêvaient comme rêvent les filles de leur âge
Elles rêvaient comme on rêve quand on a 17 ans
Elles rêvaient de quitter leur quartier leur village
Et puis un jour d’aimer et d’avoir des enfants
Les filles de l’Est





Elles rêvaient d’échapper à ce destin trop dur
Qui avait condamné leurs mères derrière le mur
Elles rêvaient d’évasion, à mille lieux de croire
À la pire des prisons, au pire des cauchemars
Les filles de l’Est

Oksana, Marouchka et les autres
Piégées par des barbares elles pouvaient pas savoir
Esclaves dans la gueule de ces chiens
Elles étaient innocentes
Ils les ont faites putains

Je déclare la guerre à tous les salopards
Tous les marchands de chair et tous les charognards
Ceux qui vendent des filles contre quelques dollars
Et ceux qui les ont prises sans chercher à savoir
Je déclare coupables tous ceux qui ne font rien
Politiques et notables qui s’en lavent les mains
Je déclare coupables tous les porcs dégueulasses
Capables d’oser encore se regarder dans la glace
Je déclare la guerre au marché de la honte
Et des vies qu’on enterre dans des bordels immondes
Et au nom des victimes, j’appelle à se lever
Pour dénoncer ce crime contre l’humanité

Oksana, Marouchka et les autres
Si pour vous c’est trop tard
Un jour ils vont payer
Vos larmes et vos corps déchirés
On laissera pas tomber on va pas oublier
Les filles de l’Est

Aucun commentaire:

Publier un commentaire