28 juin 2006

Corse plus de radio évangélique


Dans sa dernière lettre de nouvelles, Denis Steffen, président de la Fédération des Radios et Télévisions Chrétiennes (FRTC), rapporte que les deux fréquences protestantes évangéliques de l'île de Beauté vont cesser d'émettre en mars 2007.
L'annonce de l'évangile sur les ondes souffre en France d'un manque de cohésion

Emettant depuis 23 ans, Radio Vie Nouvelle Corse n'a pas été renouvelée par les sages du CSA.

La fréquence de Bastia (94.5 mhZ) est attribuée désormais à Corsica Vivu (une radio nationaliste) et la fréquence d'Ajaccio (94.9 mhZ) passe à RCF Corsica. En revanche, la radio catholique Corse Salve Regina conserve ses trois fréquences.

"C'est une triste nouvelle qui doit attirer notre attention sur la fragilité des radios locales évangéliques en France", déplore Denis Steffen. Les pré-requis du CSA sont pourtant connus depuis longtemps et cette perte de fréquence ne saurait être considérée comme une marche en avant anti-chrétienne, mais plutôt comme la conséquence d'un manque de cohérence dans le témoignage évangélique.

Le CSA requiert en effet, pour avaliser un projet, une certaine expérience dans la communication, une provision financière suffisante, des programmes produits localement et en partenariat avec la vie associative locale, et bien sûr une certaine qualité attestée par un taux d'écoute suffisant. Si les choses ont évolué depuis 1982, année de création par François Mitterrand des radios locales, les exigences du CSA ne sont pas dénuées de fondement et tombent sous le sens.

Le sort de la radio FM Evangile 66, la fréquence évangélique de Perpignan, est en cours d'examen, mais le sérieux du travail de l'équipe devrait l'emporter. En cours d'examen également, les fréquences de Nantes, Angers et Rennes qui, sans présumer de la réponse du CSA, se rapprochent des critères de base exigés. Radio Bonne Nouvelle, émettant dans la région de Bayonne, se retrouve quant à elle un peu isolée.

Une porte pourrait s'ouvrir pour porter l'Evangile en Bourgogne France-Comté puisque le CSA ouvre là un appel à nouveaux projets. Pourraient être touchés des départements comme la Côte-d'Or, la Nièvre, la Saône-et-Loire, l'Yonne, le Doubs, le Jura, la Haute-Saône et le Territoire de Belfort.

Essentiellement par manque de coordination, les radios évangéliques (15 au total sur les 20 radios protestantes de France) ont perdu leurs créneau d'émission sur RTL et Europe 1 - seules demeurent les 30 minutes de programme sur RMC au petit matin. Manque de coordination certes, mais pas manque de professionalisme, puisque des croyants évangéliques travaillent dans les principaux réseaux séculiers nationaux, quelques-uns occupant même des postes à responsabilité.

L'avenir, selon le président de la FRTC, est au travail en réseau. Il cite en exemple Phare FM, à Mulhouse, qui a su allier programmes locaux et qualité technique. Son créneau essentiellement musical a séduit la radio évangélique de Grenoble, Radio Certitude, qui devrait rejoindre le réseau et changer de nom - si le CSA y consent.

Les porteurs de projets sont invités à se manifester à la FRTC avant le 31/07/2006. Quand au CSA, il devrait rendre sa décision sur les projets en cours d'ici un voire deux mois.

Contact FTRC: E-mail: radiofrtc@free.fr Téléphone: 08 71 13 87 36
Souce FRTC

Aucun commentaire:

Publier un commentaire